Le carnaval est terminé – retirez vos masques !

English

Le carnaval dans ma ville est terminé, hourra !

Maintenant, ne vous méprenez pas, ce n’est pas que je n’aime pas m’amuser. Mais si vous aviez quatre chats qui ont peur du bruit constant, un enfant qui peint son visage chaque jour et un mari qui insiste pour porter une perruque ridicule, vous aussi vous seriez impatient que ce vacarme ne cesse.

Et maintenant est venu le temps de retirer les masques et de s’engager dans la période plus spirituelle et sereine du Carême.

mask

Mais, avons-nous vraiment retiré nos masques ? Ou les masques que nous portons ne sont-ils pas que du maquillage et des perruques ?

Être fidèle à soi-même et dire la vérité aux autres ne sont pas toujours tâches aisées. Nous voulons tous être aimés et beaucoup d’entre nous vivons avec la peur du rejet, de l’échec et de la pauvreté. Nous portons donc des masques et nous nous transformons en quelqu’un d’autre parce que nous pensons que c’est la seule façon d’obtenir ce que nous voulons dans la vie.

Dans Zelig, un excellent film de Woody Allen, Leonard Zelig veut s’intégrer à tout prix dans la société et être aimé de tout le monde à tel point qu’il s’accapare les caractéristiques des gens autour de lui et se comporte comme ces derniers. Lors d’un match de baseball, il se transforme en un joueur de baseball, en compagnie de Chinois, il se transforme en Chinois, d’Indiens en Indien etc. On le surnomme « le caméléon humain ». Bien sûr, ces transformations ne sont pas possibles, mais vous voyez où je veux en venir ?

zelig_sve
Pauvre Leonard Zelig – il veut être tellement aimé qu’il défie la Nature elle-même.

Dans son autre film, Une autre femme, dans une scène remplie de symbolisme, le personnage principale, Marion, embrasse son mari tout en portant un masque sur son visage.

Another_Woman_400
On n’embrasse pas comme ça…

Si vous préférez les films plus légers, Julia Roberts dans Just Married (ou presque) aime ses œufs cuits selon les goûts de l’homme avec qui elle partage la vie. Jusqu’à ce que Richard Gere ne vienne à la rescousse (pour la deuxième fois dans sa carrière).

Et nous avançons dans la vie, portant des masques divers, adaptés à l’occasion ou la personne.

Je tiens à être claire, je parlais précédemment des différents masques que nous portons et non des différents rôles qu’une personne peut tenir dans la vie. Une femme peut être épouse, mère, amante, amie, femme d’affaires, belle-fille, sœur …Dans chacun de ces rôles, bien sûr, nous nous comportons un peu différemment mais tant que nous savons qui nous sommes et quelles sont nos vraies valeurs, c’est tout à fait acceptable.

Je fais aussi référence aux personnes perfides qui nous mentent dans le but de servir un motif immoral. A long terme, ces personnes se portent préjudice- rappelez-vous ce proverbe : « Qui sème le vent, récolte la tempête. » Ces gens mettent leurs masques et jouent un rôle bien rodé, bien conscients du pourquoi et comment.

Le problème se pose lorsque nous avons nous-mêmes tellement de masques et que nous ne parvenons pas à répondre à la question : « Qui suis-je ? ». Nous sommes pris dans un engrenage lorsque nous faisons semblant depuis si longtemps que nous ne savons même plus que nous jouons un rôle et que les personnes les plus proches de notre vie ne connaissent pas notre vrai visage.

Le fait de retirer son masque et de montrer au monde notre vraie personne peut être très intimidant et désagréable. Comment vont réagir mes amis si je me livre vraiment ? Que vont dire mes collègues et patron quand je vais donner mon opinion ? En général, comment le monde va réagir quand il va voir le vrai moi et entendre ma vérité ?

Be-Yourself-Everyone-Else-Is-Already-Taken

Il faut effectuer les changements de façon progressive. La chose la plus importante est d’apprendre à vous connaître. Lorsque vous retirerez votre masque, face à vous-même, vous verrez la vérité en face et je suis certaine que vous ne serez pas déçu de ce nouveau départ.

C’est la première étape.

Par la suite, apprenez à vous aimer.

Lorsque vous apprendrez à vous aimer et à accepter tous vos petits défauts et imperfections, d’autres personnes vous apprécieront aussi. Et pour les détracteurs pas … eh bien, on ne peut pas plaire à tout le monde, non ? Je suppose que vous aussi vous n’êtes pas fan de chacune de vos rencontres. Seules les personnes qui vous soutiennent, vous méritent.

Quand vous comprendrez enfin quelles sont vos convictions (pas celles de vos amis, collègues, voisins ou même votre famille, mais seulement les vôtres), commencez à les exprimer.

Mais rappelez-vous le poème de Max Hermann, Desiderata : « Exprime ta vérité calmement et clairement.” Pas besoin de conflit pour exprimer sa vérité – exprimez-vous calmement et avec assurance. Les personnes importantes dans votre vie entendront et comprendront, pour les autres … eh bien, peu importe. Plus vous regorgerez de confiance en vous-même, plus vous rencontrerez de personnes avec qui vous serez sur la même longueur d’onde.

Alors courage, et retirez votre masque !
Portez-le pendant le carnaval, pour le plaisir, et restez conscient que la meilleure chose au monde à être est Vous.

© 2016 Vlatka Mileusnic Tous droits réservés

 

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s