Les hydrolats – l’homéopathie de l’aromathérapie

English

Les hydrolats sont une partie quelque peu négligée de l’aromathérapie, et c’est vraiment dommage. Alors que nous faisons la part belle aux huiles essentielles et aux huiles végétales (principalement sous forme de mélanges), les hydrolats sont souvent mis de côté.

Pour tous ceux qui veulent inclure l’aromathérapie dans leur vie quotidienne, il est préférable d’utiliser un peu de tout – i.e. non seulement les « classiques » de l’aromathérapie (huiles essentielles/ huiles végétales / hydrolats), mais aussi tous les remèdes qu’offre la phytothérapie : teintures, infusions, décoctions, l’homéopathie …

A première vue les hydrolats sont une pâle copie des huiles essentielles, mais ils sont tout sauf cela. Ils présentent certains avantages par rapport aux huiles essentielles.

Le premier avantage est purement pratique. Lorsqu’on utilise les huiles essentielles le défi est toujours de trouver les doses et les concentrations adéquates des huiles essentielles, prenant en compte les circonstances et la personne. Avec les hydrolats le problème ne se pose pas. Ils ont déjà une concentration déterminée de leur substance aromatique diluée dans l’eau. De plus ils ne possèdent pas de phase lipophile qui pourrait provoquer des irritations. Ainsi, contrairement aux huiles essentielles, les hydrolats ne nécessitent pas un savoir particulier de leur toxicité ou encore une compétence de pointe dans la préparation des mélanges.

Les hydrolats sont des substances très douces et dans la plupart des cas, peuvent être utilisés sans crainte d’irritation cutanée ou autres (parfois ils sont appelés “l’homéopathie de l’aromathérapie”). Bien au contraire, la plupart des hydrolats soulagent les irritations, et certains d’entre eux, comme les hydrolats de camomille romaine et allemande, de myrte à cinéole ou encore l’hydrolat de bleuet, sont même utilisés dans le cas d’infection oculaire.

hidrolates_1

L’utilisation des hydrolats est simple – même si les hydrolats purs sont principalement vendus comme matières premières, ils sont en fait des produits finis, prêts à l’emploi.

Avant d’acheter et d’utiliser les hydrolats, il est nécessaire d’être conscient de certains faits.

Tout d’abord, si vous voulez les utiliser à des fins thérapeutiques (peu importe l’intention par ex. un problème de peau ou tout simplement un soin cutané quotidien), les hydrolats doivent être complètement purs, sans additifs (tels que l’alcool ou conservateurs) et emballés dans du verre foncé ou des bouteilles en plastique inerte.

Pour un effet thérapeutique complet, utilisez uniquement les hydrolats les plus purs.

Ne vous attendez pas à ce que l’odeur d’un hydrolat soit identique à celle de l’huile essentielle. Parfois même l’odeur n’en est même pas similaire. Les huiles essentielles et hydrolats ont une composition moléculaire végétale complètement différente (l’une est lipophile et l’autre hydrophile), de sorte que le produit final, bien qu’ayant des effets similaires, n’a pas les mêmes caractéristiques physiques ou chimiques.

Les hydrolats peuvent être utilisés de plusieurs façons, par exemple :

– Lotion tonique de la peau ;
– Phase aqueuse dans la fabrication de cosmétiques naturels (crèmes, gels, masques d’argile, shampoings, sérums …) ;
– Traitement de la peau irritée ;
– Gargarisme pour les infections de la gorge ;
– Bain de siège ;
– Ajout dans le bain de bébé ;
Inhalations;
– Compresses;
– Gouttes nasales ;
– Régénérateur des cheveux ;
– Composante pour les parfums ;
– Epices dans les plats culinaires.

Pour une description détaillée de toutes les utilisations des hydrolats il existe de nombreux livres qui traitent le sujet.

Je vais décrire ici les hydrolats que j’utilise le plus.

L’hydrolat de camomille romaine (Chamaemelum nobile)

Une odeur (et un goût) douce et agréable, cet hydrolat a de nombreuses fonctions, par ex. soulager la peau irritée ou encore retrouver son calme lors d’un épuisement mental.

L’hydrolat de camomille romaine est l’un des hydrolats incontournables dans les cas suivants :  les allergies de la peau, les éruptions cutanées, la rosacée, l’acné, les rougeurs et la peau sensible en général.

Peu importe la cause de la maladie de la peau, vous ne pouvez pas vous tromper avec la camomille romaine.

L’utilisation est, comme avec tous les hydrolats, très simple – à l’aide d’un coton ou d’un spray, appliquez sur la peau. Laissez l’hydrolat sécher sur votre peau, ou, si vous utilisez en supplément un produit tel qu’un mélange huileux, massez-le consécutivement et en douceur sur la peau encore humide.

On utilise généralement le macérât huileux de calendula pour le soin des peaux sensibles. Pour un effet encore plus tangible, utilisez la combinaison hydrolat + macérât calendula, vous devriez en ressentir rapidement les effets.

La camomille romaine peut également être utilisée comme démaquillant et tonique.

Lors du nettoyage de votre peau, pulvérisez l’hydrolat sur votre visage et essuyez-le avec un coton. Répétez le processus jusqu’à ce que le coton soit propre. Vous pouvez également humidifier le coton avec l’hydrolat (au lieu de le pulvériser sur votre visage), si c’est plus pratique.

Si vous l’utilisez comme tonique, il suffit de vaporiser l’hydrolat sur votre visage et d’appliquer votre huile ou votre crème sur un visage encore humide.

Une certaine prudence est nécessaire si vous avez une peau très sèche – cet hydrolat a un pH relativement faible, de sorte que son utilisation régulière peut provoquer une sensation de tiraillement. Si la peau est très sèche (naturellement, ou par exemple en raison des conditions météorologiques extrêmes), mélangez la camomille romaine avec un autre hydrolat, comme la lavande, l’hamamélis ou la rose.

La camomille romaine est l’un des hydrolats incontournables pour l’irrigation de l’œil. Dans le cas d’infection oculaire, comme la conjonctivite, couvrez vos yeux avec des compresses imbibées de cet hydrolat, ou tout simplement lavez-vous les yeux avec l’hydrolat. Si vous êtes sujet aux rougeurs des yeux, ou si vous passez de longues heures devant un écran d’ordinateur, l’usage de cet hydrolat peut devenir une habitude très saine.

En raison de son effet sur le système nerveux, la camomille romaine peut être d’une grande aide dans les moments d’anxiété, de dépression ou d’insomnie. Vous pouvez le vaporiser sur votre visage, mais vous pouvez ajouter aussi deux ou trois cuillères à soupe de l’hydrolat dans votre bain.
Une cuillère à thé de l’hydrolat, ajoutée à votre thé avant le coucher, peut assurer une nuit calme.
Pour les enfants, vaporiser légèrement l’hydrolat sur leurs draps.

L’hydrolat Tea Tree ou arbre à thé (Melaleuca alternifolia)

L’hydrolat de tea tree a une odeur semblable à l’huile essentielle – médicamenteuse, forte, qui rappelle un désinfectant. Pour la plupart des gens, l’odeur n’est pas très agréable, mais compte tenu de son utilité thérapeutique, l’odeur est un moindre mal.

L’hydrolat de tea tree est un antiseptique puissant, et est également efficace contre les champignons, les bactéries et les virus..

Il peut être utilisé pour se gargariser lors d’une infection de la gorge, ou comme un bain de bouche pour les maladies des gencives. Plusieurs fois par jour gargarisez une petite quantité de l’hydrolat puis recrachez. Si le goût de tea tree est trop intense, vous pouvez le mélanger avec un peu d’eau.

Pour une une haleine fraiche, mélangez l’hydrolat de tea tree avec de l’hydrolat menthe poivrée (proportion 1 : 1), et utilisez le mélange comme rince-bouche.

Pour les infections génito-urinaires, l’utiliser comme un bain de siège.

hidrolates_2

L’hydrolat de tea tree peut être utilisé contre les infections fongiques (pied d’athlète), mais dans les cas plus graves l’huile essentielle de tea tree est la solution. Si vous êtes sujet aux infections fongiques, la routine quotidienne qui consiste à pulvériser l’hydrolat de tea tree sur les zones concernées sera utile pour la prévention des infections.

En cas de peau problématique (acné), et pour les petites coupures, les égratignures et blessures, l’hydrolat de tea tree peut être appliqué sur la peau.

Dans le cas d’une blessure, vaporisez soigneusement l’hydrolat et nettoyez la plaie à l’aide d’une compresse stérile.

On utilise également cet hydrolat dans la fabrication de sprays anti-poux.

L’hydrolat d’hamamélis (Hamamelis virginiana)

L’un des antioxydants les plus puissants parmi les hydrolats. A l’instar de la camomille romaine, il apaise les irritations et a un effet anti-inflammatoire. Il atténue les rougeurs, éruptions cutanées, démangeaisons et desquamations.

C’est un must absolu dans le traitement de la dermatite atopique. Très souvent, les symptômes de la DA peuvent être nettement réduits en utilisant uniquement l’hydrolat d’hamamélis et le beurre de karité.

Si vous avez les deux hydrolats, la combinaison hamamélis et camomille romaine est une parfaite synergie pour tous les troubles de la peau.

L’hamamélis améliore également la microcirculation, de sorte qu’il peut être utilisé contre les hémorroïdes, les varices et en général si vous avez la sensation de jambes lourdes.

En cas d’hémorroïdes utilisez un bain de siège, pour les jambes lourdes il suffit de vaporiser vos jambes d’hydrolat plusieurs fois par jour.

Si vous avez de l’expérience dans la fabrication de vos propres cosmétiques, utilisez l’hydrolat d’hamamélis comme phase aqueuse dans la fabrication d’un gel pour les jambes.

Pour les soins quotidiens de la peau, l’hamamélis est un excellent choix pour les peaux mixtes (il est astringent), ainsi que pour les peaux sensibles et matures (antioxydants, effet raffermissant pour la peau). Il est utilisé comme les autres hydrolats, par pulvérisation, directement sur la peau.

Comme je l’ai dit au début, plusieurs livres pourraient être écrits sur les hydrolats. J’espère que les informations partagées vous donneront envie d’utiliser les hydrolats. Ils sont honnêtement l’eau bénite de l’aromathérapie !

Si vous voulez lire un bon livre à ce sujet je vous recommande ce livre Hydrosols : The Next Aromatherapy par Suzanne Catty. Si le sujet vous intéresse, ce livre vaut le détour !

Texte écrit par Vlatka Mileusnic
Texte traduit par Stéphanie Bideau

© 2016 Vlatka Mileusnic Tous droits réservés
Les textes sont la propriété de Vlatka Mileusnic. Aucun droit de copie ou de réutilisation de tout ou partie de ce site sans autorisation. Des extraits de ce site et liens vers ce site peuvent être utilisés seulement si l’auteur et propriétaire sont clairement cités comme source Vlatka Mileusnic ainsi qu’un lien vers le blog suivant.

 

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s